dimanche 26 juin 2016

VALENSOLE : DEUXIEME ANNEE CONSECUTIVE D'ANIMATION SUR LE THÈME DES OVNIS

CONFÉRENCES ET EXPOSITIONS A VALENSOLE 

DURANT L’ÉTÉ 2016

L'affiche du programme. ( Crops )
L’association locale de Valensole «Mémoire vivante de Valensole et de son plateau » a décidé en 2016 de reprendre l’idée de l’année 2015 et de faire de Valensole la «  ville OVNI » Française durant quelques jours.

Au programme, exposition de photos et documents, conférences, reconstitution  de l’observation de Maurice Masse….. La soucoupe de Valensole fera encore parlée d’elle durant le mois de juillet 2016.

Parmi les conférences déjà annoncés, à nouveau un programme consistant qui sera organisé avec le concours du CROPS de Toulon que dirige Gilbert ATTARD du 01 au 03 juillet 2016:

  • Vendredi 01 juillet à 15 h 00 : Pascal FECHNER  "Rapport entre philosophie et OVNI"
  • Samedi   02 juillet à 15 h 00 : Gilbert ATTARD et Monique "Technologie des Dieux et artefacts de l'impossible"
  • Dimanche 03 juillet à 10 h 30 : Gilles THOMAS  "Valensole vu par les Ufologues"
  • Dimanche 13 juillet à 15 h 30 : Table ronde autour du phénomène OVNI


Ces conférences sont organisées dans la Salle Tardieu, juste au-dessus de la Mairie de Valensole. Les organisateurs ont pour projet de faire un programme avec deux conférences chaque jour. D’autres conférenciers seront donc sur place et le programme, sera comme l’année passée, mis en place au fil du temps !.... 

Tout comme certaines villes dans le monde (Roswell, Capilla Del Monte etc….) Valensole deviendra-t-elle un jour la ville OVNI Française, lieu ou alors se déversera une publicité sur le thème des « extraterrestres » qui n’arrangera rien pour l’image du phénomène ovni. À ce jour d’ailleurs cette image s’est tellement dégradé que le phénomène ovni a perdu tout espoir d’être considéré comme sérieux ! Des milliers de visiteurs se déplacent chaque année dans les ville " OVNI "  qui rencontrent donc le succès attendu. 

Des milliers de personnes se déplacent dans les villes " OVNI".

Informations :
Le site du CROPS de Toulon : http://www.cropsciences.org/

INFORMATION PUBLIÉE SUR LES BLOGS :

jeudi 23 juin 2016

UNE RÉVÉLATION : LE RAPPORT SECRET D’ADOLFO CABRAL SUR LES OVNIS EN ANTARCTIQUE DÉVOILÉ !

UNE RÉVÉLATION : LE RAPPORT SECRET D’ADOLFO CABRAL SUR LES OVNIS EN ANTARCTIQUE DÉVOILÉ !

Nous apprenons d’Argentine que l’ouvrage remarqué du Professeur Ruben Morales, LES OVNIS EN ANTARCTIQUE est arrivé entre les mains de l’officiel en retraite, Adolfo Cabral. Adolfo Cabral  était en 1965, lors de la fameuse observation d’ovni du 3 juillet, le second officier, chef du détachement naval de la base de Déception, alors placé sous les ordres du Commandant Lieutenant de Frégate Daniel Périssé.

Adolfo Cabral qui est très âgé aujourd’hui, se souvient très bien de cette observation qui a bouleversé tout le personnel présent en cet hiver de 1965 sur cette base. (Nous sommes en Antarctique, les saisons sont inversées par rapport à nous. Je précise car j’ai eu il y a quelques temps une réflexion à ce propos, mon interlocuteur, pensant avoir trouvé une faille dans les écrits de nos amis d’Argentine, commençait à prétendre qu’en Juillet, ce ne pouvais être l’hiver. Mais ce brave Monsieur, qui se croyait plus malin ne connaissait pas les subtilités de notre planète ! ) Adolfo a été surpris quelques mois  plus tard, rentrant de sa période d’hibernation, que les faits extraordinaires dont il avait été le témoin, aient fait le tour du monde à la une de tous les médias.

Adolfo Cabral, un témoin de premier ordre dans cette affaire qui tourne autour des observations, mais aussi de la politique que le gouvernement et la marine à mise en place à cette époque pour faire découvrir au monde ces événements hors du commun et des possibilités de provenance d’un autre monde de ces  objets volants non identifiés observés en Antarctique. Il donne dans le livre son opinion à ce propos, compte tenu qu’il faisait partie des acteurs sur place. Mais ce qui est aussi le plus intéressant, c’est la rédaction dans les jours qui suivent les observations, d’un rapport très détaillés par Adolfo Cabral, rapport qui a été transmis à ses supérieurs. Ce rapport n’a jamais été rendu public et est toujours resté secret. Dans LES OVNIS EN ANTARCTIQUE, Ruben Morales, pour la première fois il le publie. C’est là encore un document exceptionnel, d’origine militaire, qui est rendu public.


Nous souhaitons à Adolfo Cabral, un témoin de la présence d’ovnis sur notre planète sur les terres lointaines d’Antarctique, une excellente santé. En effet, sa santé s’est détériorée ces dernières années et cela a été un effort que de recevoir le Pr Morales dont il admire le courage dans ce combat qu’il mène pour une reconnaissance officielle du phénomène.

mardi 14 juin 2016

DES CRITIQUES FAVORABLES EN ARGENTINE A LA SUITE DE LA PUBLICATION DU LIVRE « LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA ».


DES CRITIQUES FAVORABLES EN ARGENTINE A LA SUITE DE LA PUBLICATION DU LIVRE « LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA ».


J’ai l’occasion de relayer en Français quelques interventions du Pr Ruben Morales car je le connais pour avoir passé près de trois semaines en sa compagnie en janvier et février 2016. Cette rencontre, ce n’est pas seulement quelques heures à parler, mais un périple qui nous a menés de Buenos Aires à Iguaçu, (plus de 1300 kms + retour partiel) dans le nord de l’Argentine, à la frontière du Brésil, en Amazonie ! Et nous avons fait  des haltes dans les cafés ufologiques de Rosario, Santa Fé, Corrientes, Resistencia…..  Ce n’est donc pas sans bien le connaître que je vous parle de ses qualités intellectuelles hors normes, de son extrême gentillesse, de sa volonté permanente de chercher une explication à tous  les phénomènes, de  sa passion depuis 50 ans pour le phénomène ovni. Le Professeur Ruben Morales mérite d’être mieux connu chez nous en France. L’histoire de l’ufologie Argentine, totalement inconnue chez nous, est très riche et surtout elle est parallèle à la nôtre en bien des points. Les acteurs de toutes les enquêtes depuis la fin des années 50 sont encore bien souvent encore avec nous et peuvent témoigner de tout ce qui s’est passé dans ce pays. Ruben est l’un d’eux, il a rencontré et invité les ufologues connus dans le monde entier tels Hynek ou Vallée, il a fait de nombreuses enquêtes sur le terrain, procédé à des études spécifiques du phénomène….  Il a côtoyé beaucoup  de témoins de faits insolites en Antarctique et en conséquence, il est  bien la personne qui est la mieux placée pour évoquer toute cette histoire dans un livre.

L'auteur dédicace son ouvrage
Le premier ouvrage sur les ovnis en Antarctique écrit par Ruben Morales (sous-titré : « Histoires extraordinaires sur le continent blanc » a généré un impact important  et des commentaires positifs sur les réseaux sociaux. Ce travail, c’est le résultat d’une recherche et d’une collecte minutieuse de données sérieuses concernant le phénomène ovni sur ce continent. Il est incarné aujourd’hui dans ce volume important de plus de 350 pages avec des informations inédites et de nombreuses photos et illustrations souvent inconnues.

Mario Lupo lors de son intervention aux Cafés Ufologiques Foto Damián Morales Defelippe
Deux présentations en début de mois ont permis de lancer ce livre sur le thème des «  OVNIs EN ANTARCTIQUE ». Rapidement le net a relayé ces nouvelles, engendrant un « bzz » sur la toile en Argentine. En France l’information a été relayée sur de nombreuses pages Facebook, en version Française, ainsi que sur plusieurs blogs, dont OVNI91  et OVNI MAROC International.

Le 2 juin, c’est lors de la réunion mensuelle des « Cafés Ufologico RIO54 » que tous les ufologues de Buenos Aires ont été en mesure de prendre connaissance de l’ouvrage. Le 4 juin, soit deux jours après, c’est la très respectée association des anciens opérateurs radio  en système Morse, dont beaucoup ont œuvrés en Antarctiques et témoins de phénomènes inexpliqués, qui recevait le Professeur Ruben Morales afin qu’il évoque son livre. Ces professionnels étaient à cette époque indispensables au niveau communication avec les bases de l’Antarctique, avant l’émergence de l’internet et de la transmission par satellite. À cette époque, peu de moyens matériels automatisés, peu d’informatique voir pas,  les observateurs étaient à l’extérieur et c’est ainsi que les chances d’observer un phénomène anormal  étaient largement supérieures à ce qu’elles sont à notre époque.

Ruben Morales lors de son intervention à la 30ª Reunión
de Amigos del Grupo Argentino de CW (GACW)
Lors de la première réunion, Mario Lupo, le coordinateur des Cafés Ufologico RIO54, a mis en évidence et commenté les informations publiées dans le livre, qui concernaient entre autre la recherche cachée et interne sur les OVNIs de la Marine de guerre en Argentine entre 1950 et 1970. Il a été surpris par certains détails, inconnus jusqu’alors, qui font état d’observation d’ovnis sur lesquelles on a déployé sur les lieux plusieurs navires de guerre de la force navale. Puis des ordres ont été donnés de procéder à des bombardements massifs et d’utiliser des armes anti sous-marin  en nombre !  Certaines observations faisaient état d’objets se déplaçant en profondeur.

Puis c’est au tour de Ruben Morales d’intervenir et il insiste sur le fait qu’il était particulièrement motivé pour publier ce livre car il avait de nombreuses anecdotes à révéler sur un certain nombre d’observations qui lui ont été signalées directement par des personnes travaillant dans les camps en Antarctique. Ruben fait une brève pause, il pense alors au tous ceux qu’il a côtoyé et qui aujourd’hui ne sont plus là, parmi nous, le Capitaine Daniel Perissé, le météorologue Hugo Stanich, le radiotélégraphiste Abel Aguirre….  Il ne les a pas oubliés, tous ces témoins lui avaient confiés leurs témoignages avant de partir….  Il les publie dans ce livre en leur mémoire….

Témoins et  anciens de la marine Argentine
Ruben Morales révèle que le nombre de rapport d’objets volants non identifiés dans le ciel  en Antarctique, était beaucoup plus nombreux qu’on le croit. Dans son ouvrage, et pour la première fois il évoque des documents aujourd’hui déclassifiés, auxquels il a eu accès et qui contiennent des données fiables sur toutes ces histoires extraordinaires qui se localisent sur le continent blanc.

Les deux orateurs, Mario Lupo et Ruben Morales, ont souligné l’importance des cafés ufologiques de Buenos Aires (1) qui ont lieu tous les mois depuis maintenant plus de 6 années consécutives

Le samedi 4 juin, c’était lors de la 30 éme réunion des opérateurs radios utilisant uniquement la transmission morse, sans microphone,  que Ruben Morales présenta son ouvrage. Parmi l’assistance, des opérateurs radios témoins d’observations insolites. Ruben Morales n’est pas sans les connaitre, il a longuement travaillé avec eux sur les phénomènes dont ils ont été les témoins et  avec leur collaboration, il retrace ces faits au cours de son livre. Il s’agit entre autre d’Oscar Atienza (Mission Orcades Base, 1961) Carlos Portaluppi (Base Deception , 1961) et Francisco Tito Burzi (Base Orcades, 1961).

Mario Lupo, Juan Failla, Javier Stagnaro y Rubén Morales.
C’est le premier livre qu’écrit  Ruben Morales sur ce sujet, mais auparavant, au cours des décennies passées, il a écrit de nombreux articles sur le sujet, notamment plusieurs articles sur les observations d’ovnis en Antarctique publiés dans le Bulletin du Centre Naval et dans le Bulletin de « l Asociación Polar Pingüinera ». Sur le web il a écrit sur le site de la «  fondation Marambio »  et sur le site du «British Antarctic Survey Club Magazine ». Il a reçu à deux reprises le prix «  Irizar Almirante » décerné par le Centre Naval en récompense pour le meilleur article sur les questions relatives à l’Antarctique. Connu et incontournable dans le milieu de l’ufologie en Argentine, il a aussi préfacé » l’ouvrage «  Phénomène OVNI, réflexions, recherches et études » écrit par le Capitaine de Frégate Daniel Perissé.

Ainsi que l’auteur l’a exprimé sur la 4 éme page de couverture  de son livre, le plus grand défi d’un gouvernement serait d’informer les citoyens sur le fait que les OVNI existent très certainement. Les affaires du 6 et 7 juillet 1965 en Antarctique ont été diffusées par la marine d’Argentine, ce qui a été un grand défi qui a déclenché à cette époque un phénomène journalistique formidable, se multipliant à travers le monde avec un effet de cascade, informant ainsi un très large public.

Gérard LEBAT
Traduction et adaptation libre

L’ouvrage du Professeur Ruben Morales va être distribué dans de nombreuses bibliothèques sur Buenos Aires, mais si vous êtes intéressé pour acquérir son livre ou en savoir plus, vous pouvez contacter directement l’auteur :

-       Contact en Argentine pour vous procurer son livre, sachez que le professeur Ruben Morales parle un peu le Français : rio54ovni@gmail.com
-       Blog des Cafés Ufologiques RIO54  de Buenos Aires : http://rio54ovni.blogspot.pt/
-       On trouve également RIO54 et Ruben Morales dans les pages de Facebook.

Des informations en langue Française à propos de l’ouvrage du Professeur Ruben Morales,  sont publiées sur les blogs suivants :




(1)   Les cafés ufologiques de Buenos Aires réunissent parfois plus d’une centaine de personnes, tous les ufologues en Argentine, sont déjà venus au moins une fois à ce Café Ufologique qui est devenu au fil des années l’une des réunions mensuelles qui dans le monde, rassemble régulièrement autant de passionnés en ufologie. La moralité, la qualité de ses intervenants, la régularité ont fait de ce Café Ufologique une référence à l’échelle de notre planète. 

jeudi 9 juin 2016

ARCHIVES OVNIS CANADIENNE : UFO 22 JUIN 1960 CLAN LAKE


UN CAS EXTRAIT DES ARCHIVES UFOLOGIQUES CANADIENNES RENDUES PUBLIQUES
22 JUIN 1960 - CLAN LAKE – TERRITOIRE DU NORD-OUEST




Un objet a été observé alors qu’il chutait dans le « CLAN LAKE », Territoire du Nord-Ouest.

Le 22 juin 1960 un avion survole à basse altitude le «  Clan Lake ». Environ 20 minutes plus tard, après que l’avion ait quitté le secteur, un témoin a déclaré avoir entendu un grand bruit, semblable à un avion. Le bruit s’amplifiait, devenant encore plus fort, le témoin a regardé vers le ciel, mais tout d’abord il n’observa rien. Après quelques secondes, il observa un objet qui chutait en direction du sol et s’est écrasé dans l’eau du lac. Lorsqu’il est entré en contact avec la surface de l’eau, l’objet a commencé alors à tourner sur lui-même, provoquant des éclaboussures d’eau  autour de celui-ci. Le témoin ne remarqua aucune vapeur, ce qui pourrait indiquer que l’objet était chaud.

Selon le témoin l’objet avait environ 4 à 6 pieds de large avec des sortes de bras qui sortaient de ce dernier. Lorsque l’objet a commencé à ralentir, des campeurs, au bord du lac, se sont alors approchés de l’eau. Enfin, l’objet a coulé.

L’officier du RCMP qui a rencontré le témoin, a rappelé en 2010, que cette personne était une personne fiable, digne de confiance et qui n’était pas connu pour raconter des histoires. Elle n’exagérait pas en conséquence et ce témoin était apprécié dans son entourage.

Ce cas n’ pas reçu d’explication de la part des autorités compétentes.

Source :

Le Canada a rendu public des milliers de documents relatifs au phénomène «  OVNI », on peut les consulter sur le site officiel du gouvernement. De nombreux pays dans le monde ont fait de même. Ces documents sont bien souvent en ligne sur internet et chacun peut les consulter sur les sites propres à chaque pays, qui dépendant du gouvernement concerné. Un directive émise il y a déjà quelques décennies, par l’Onu, encourageait les différents pays à rendre public leurs archives concernant le dossier OVNI. Toutefois, si on apprend par ces documents que le dossier OVNI était l’objet d’un intérêt, aucune étude particulière n‘a été en règle générale diligentée. Les observations rendues publiques ressemblent à celles qui sont déjà connues et rapportées par les médias, les associations sérieuses s’intéressant au dossier ovni et les différents enquêteurs spécialisés sur ce phénomène. C’est aussi, dans certains pays, sous la pression du public que ces documents ont été déclassifiés. En général ces documents émanent des services de police ou de l’armée de l’air des pays concernés par cette «  divulgation ».


 GL

lundi 6 juin 2016

PRESENTATION REUSSIE DE L'OUVRAGE DU PROFESSEUR MORALES A BUENOS AIRES

Des nouvelles d’Argentine
EXCELLENTE RENCONTRE AVEC LES AMIS DU GROUPE « CW »

Le professeur Ruben Morales a présenté le 4 juin 2016 son nouveau livre «  LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA »  lors d’une conférence dans les locaux du groupe «  CW » de Buenos Aires. L’ouvrage a reçu un excellent accueil au sein de cette communauté. Le « CW » (Gacw)  n’est autre que le club très fermé qui en Argentine réuni les « pro. » de la radiocommunication, une spécialité professionnelle qui était  autrefois indispensable dans les bases de l’antarctique, avant l’apparition des nouvelles techniques telles que le téléphone cellulaire et l’internet.  CW veut tout simplement dire «  Continued Wave » (onde continue), abréviation de l’expression anglaise, technique qui mettait en œuvre ce qu’on appelait le «morse ». Ondes entrecoupées de courts signaux et de longs signaux.

Au sein de ce groupe, des spécialistes de la radiocommunication qui autrefois étaient affectés en Antarctique. Certains ont donc été autrefois consultés par le Professeur Morales car témoins de faits troublants dans cette région du globe en 1965. Ces techniciens ont donc dès maintenant l’ouvrage «  LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA » en main.

Photo témoignage pour l’avenir, on retrouvera sur le document photo du professeur Ruben Morales, pris à cette occasion, la 30 éme rencontre de cette association, Oscar Atienza ,qui était alors sur la base Orcade en 1961, témoin et qui a  rapporté dans l’ouvrage ce qu’il a vu, Carlos Portaluppi quant à lui, il était sur la base Déception dès 1961, Joaquín Pérez, également sur la base Déception en 1959), Francisco "Tito" Burzi  affecté à la base Orcades en  1961 et témoin dont le récit de ce qu’il a observé d’anormal est également présent dans le livre et l’auteur.


Cette première présentation publique de ce nouvel ouvrage a été appréciée et de nombreux participants ont salués l’auteur pour avoir eu le courage de publier un livre sur ce sujet controversé, qui pour certains d’entre eux est bien réel  car ils en ont été un jour les témoins.

dimanche 5 juin 2016

POUVOIRS SORCIERS ET PRATIQUES MAGIQUES AVEC DOMINIQUE CAMUS A TOULON LE 25 JUIN 2016

LE CROPS DE TOULON ORGANISE
Le samedi 25 juin 2016 – 14 H 30
UNE GRANDE CONFÉRENCE AVEC

DOMINIQUE CAMUS
SCIENTIFIQUE SPÉCIALISÉ DANS L’ÉTUDE DE TOUT CE QUI CONCERNE LA MAGIE

Sur le thème
"Pouvoirs sorciers et pratiques magiques : Mythe ou réalité ? “
Suivi d’un débat ouvert sur les secrets de guérisons en Bretagne.

Nous conseillons cette conférence car l’auteur est un spécialiste de ces questions et qui d’autre part à un long passé de chercheur qu’il a valorisé après avoir suivi un long cursus universitaire clôturé par un doctorat es science. Il a donc procédé à une étude méthodique et approfondie des domaines où il excelle aujourd’hui, soit  la médecine populaire, les croyances et pratiques magico-religieuses en autre. Dominique Camus est également un conférencier apprécié, qui a l’habitude du public et  saura vous passionner tout au long de la soirée.

Dominique CAMUS
Ethnologue, Sociologue et Historien
Dominique CAMUS est ethnologue, sociologue et historien.

Avec le GRESS à l’université de Rennes il a mené différents travaux de recherches portant sur l’école, la famille et les adolescents.

Puis pendant une dizaine d’années avec le mouvement ATD Quart Monde il a codirigé une action recherche auprès de la CAF  de Rennes. Au cours de cette période il a publié « Des clefs pour l’avenir »  et de nombreux articles sur le travail social et la pauvreté en France. Ancien enseignant à l’université de Rennes I, chercheur au laboratoire de sociologie de l’université de Rennes II, il est l’auteur d’une thèse d’ethnologie soutenue à l’EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris) en 1985 : “Sorciers et jeteurs de sorts en Haute Bretagne”.

Depuis une trentaine d’années il étudie la médecine populaire, les croyances et les pratiques magico-religieuses relatives à la santé dans la France contemporaine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages…

Aussi loin que portent les lueurs de la connaissance, nous discernons la présence des « arts magiques » et de la sorcellerie. De tout temps, les Français ont donc estimé que certains d'entre eux détenaient d'incomparables facultés permettant de s'attirer les bonnes grâces d'autrui, de préserver la santé et les fruits du labeur des hommes des calamités les plus diverses, sans oublier les procédures destinées à attirer la chance, à la « booster » et éliminer ceux qui tenteraient de la contrecarrer. 

Le panorama des pouvoirs sorciers s'est-il enrichi ou au contraire amoindri sous les multiples impacts de l'évolution de nos sciences et techniques ?

Le formidable changement de mentalité qui a fait passer les sorcières et les magiciens de candidats au bûcher à celui de héros de romans ou de films va-t-il radicalement modifié le regard que les Français portent sur ces personnes et sur les pouvoirs qu'ils leur attribuent ?

Pour le public non averti le mot de sorcellerie et les concepts qui lui sont associés forment un véritable dédale où la plupart se perdent. Les médias ne lèvent pas non plus le flou qui entoure les débats relatifs à ces pratiques et, le doute subsistant, il convient de se demander à qui il profite.

Cette conférence-débat a donc pour but d'éclaircir ce sujet et de lever un certain nombre d'idées reçues qui ne servent qu'à alimenter les idées partisanes.

Tout d'abord, nous y brosserons  le portrait des acteurs du "sorcellaire" : les sorciers et leurs clients.

Nous examinerons ensuite sur quoi repose le "don magique", quelle est sa nature, quels sont ses modes d'acquisition etc...

Seront alors passées au crible les motivations qui entraînent certaines personnes à recourir aux services des sorciers (envoûteurs et désenvoûteurs).

Enfin, seront développés les rapports qui se nouent entre les magiciens et leurs clients, les rituels qui sont utilisés pour satisfaire leurs demandes (les philtres et potions "magiques", les poupées d'envoûtements, les amulettes, talismans, prières etc...).

À terme, sera traitée la question de l'efficacité de ces procédures :
-       À quelles conditions sont-elles efficientes ?
-       Les résultats sont-ils définitivement acquis ?
-       Quelle interprétation en donne le scientifique ?
-        etc...

Pour répondre à ces questions, Dominique Camus dresse un inventaire complet des pratiques magiques et sorcières de nos jours et nous fait découvrir ce que cache son étonnante réalité. Conférence très intéressante - Venez nombreux !

LIEU :
Au Forum du Casino de Hyères –
3 avenue Ambroise Thomas – 83400 HYÈRES
À 14 h 30 le samedi 25 juin 2016

Réservation conseillée et information en contactant le  CROPS
Par courrier à l’adresse suivante : CROPS 189 chemin des Banons - 83260 LA CRAU  
Par téléphone : 04 94 38 94 52.
Ou en visitant son site internet : www.cropsciences.org

Entrée conférence : 12.00€ pour les non membres  (8.00€ pour les membres du CROPS)
Nombre de places limité.



vendredi 3 juin 2016

UNE ETUDE PEU CONNUE SUR LES OBSERVATIONS OVNIS EN ANTARCTIQUE EN 1965

UNE ÉTUDES COMPLÈTE SUR LES OVNIS EN ANTARCTIQUE


A l’occasion de la sortie de l’ouvrage du Professeur Ruben Morales de Buenos Aires en Argentine, publié dans son pays et intitulé : « LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA » il  est également possible de prendre connaissance d’une étude faite il y a quelques années par le chercheur et ami Espagnol, Juan Ballester Olmos de Valencia.

Il s’agit d’une enquête, elle aussi en langue Espagnole, faite par Juan Ballester Olmos en collaboration avec Manuel Borraz Aymerich, Heriberto Janosch González et Juan Carlos Victorio Uranga. On trouvera dans cette étude de nombreux documents issus des dossiers de Ruben Morales, incontournable, il a bien été évidemment consulté pour la compilation de tous les documents rassemblés par ces chercheurs. L’étude reprend et analyse sur quelque 183 pages, une dizaine d’observations qui se sont déroulées en Antarctique en 1965. On y trouve également les réactions des gouvernements Chilien et Argentin. L’étude à été faite essentiellement à partir des éléments fournis par les médias et le travail de quelques ufologues argentins qui à l’époque avaient déjà rassemblés un certain nombre d’éléments. On  y trouve également reproduites,  un grand nombre de coupure de presse de l’époque, ou on évoque les observations d’OVNIs en Antarctique.

Il est aisé de télécharger ce document à cette adresse web : http://www.ceticismoaberto.com/research/fotocat/avistamientos_ovni_antartida_1965.pdf


- Contact en Argentine pour vous procurer le livre «LOS OVNIS DE LA ANTARTIDA », chez l’auteur, le professeur Ruben Morales qui parle un peu le Français : rio54ovni@gmail.com
- Blog des Cafés Ufologiques RIO54  de Buenos Aires : http://rio54ovni.blogspot.pt/

- On trouve également RIO54 et Ruben Morales dans les pages de Facebook.